Historique

 

Ancien pilote de l'armée de l'air, le Lieutenant-colonel Weber totalise près de 5800 heures de vol dont près de 4000sur tous les types de Mirage. " Je voue à l'aéronautique et au pilotage une véritable passion " explique t-il. Aussi, en 1983, il décide de construire son propre appareil afin de conserver une activité aérienne pour sa retraite. Il s'inspire des plans du "Variez ", avion imaginé par Burt Rutan, ingénieur aérodynamicien de la Nasa, et lui apporte de nombreuses améliorations.

Deux années et 4000 heures de travail lui sont nécessaires pour en venir à bout. Son "bébé " est né. Il le baptise alors " l'Acroez " et en obtient l'homologation. Ses caractéristiques techniques, et notamment sa forme en canard, en font un véritable avion de voltige. " Dans certains domaines de vol, il se rapproche du Mirage III, avion à bord duquel j'ai évolué durant ma carrière militaire. Cet avion est conçu dans un esprit de chasse. " Il entame alors ses premiers vols. " Mon projet initial était de voyager et surtout de participer en solitaire à des démonstrations en vol. " Cependant, devant l'intérêt croissant du public, il s'oriente rapidement vers la compétition sportive. Face à cet intérêt et soucieux de présenter un beau spectacle, Réal Weber a décidé de créer une patrouille de voltige aérienne, afin de pouvoir réaliser ce projet. L'ASSOCIATION REVA a été crée en 1992 sur le terrain d'aviation de COLMAR HOUSSEN.L'achat d'un deuxième appareil a permis au projet de prendre forme. C'est ainsi qu'en 1993 est née, sur le sol Alsacien, la première patrouille acrobatique au monde sur ACROEZ.

L'Acroez

L'Acroez est un avion biplace, de formule canard, à moteur propulsif. Sa structure est réalisée en fibre de verre(90%) et en carbone kevlar (10%). Il supporte ainsi des accélérations de + et -12G. Les winglets (surfaces verticales en bout d'ailes) lui permettent de gagner en vitesse grâce à une meilleure pénétration dans l'air et lui accordent une meilleure stabilité dans les lacets. L'Acroez est un avion très léger. Sa finesse est de 22, c'est à dire qu'en cas de panne moteur, à 1000mètres d'altitude, il peut parcourir 22 kilomètres en vol plané.

Performances
Moteur : 150 CV
Consommation : 25 litres par heure (30 en voltige)
Vitesse maximum : 380 km/h
Autonomie : 1400 km
Envergure : 6.70 m
Longueur : 4.90 m
Montée à 4000 m en 12 minutes

Il reçoit le renfort du Lieutenant-colonel Michel Coste, lui aussi ancien pilote de l'armée de l'air au sein de l'escadron de chasse 2/13 " Alpes " de la base aérienne 132 de Colmar. La patrouille Réva prend alors son véritable envol.

Connue seulement des passionnés de la voltige aérienne, l'aventure a pourtant débuté en 1985. A cette époque, Réal Weber n'imaginait certainement pas rencontrer un tel succès.

Elle participe à de nombreux meetings en France mais aussi à l'étranger, inconnue à ses premières heures, elle bâtit un nom dans le milieu de la voltige. Les deux pilotes bénéficient d'un intérêt grandissant de la part des amateurs d'évolutions acrobatiques. Et ce n'est pas un accident de chasse en 1994, venant écarter le Lieutenant-colonel Weber du circuit pendant un an qui entame leur motivation. Les années suivantes, la patrouille s'entraîne d'arrache-pied pour proposer un programme harmonieux. Elle s'étoffe d'un troisième appareil et voit l'arrivée de deux pilotes supplémentaires, les commandants Alain Amiot et Daniel Gendreau.

Pilotes de chasse également, ils apportent expérience et compétence. Ces quatre figures de la voltige aérienne ne comptent désormais plus les heures passées à l'entraînement et à l'entretien des " Acroez ". La passion les anime.

Le Lieutenant-colonel Weber rêvait sûrement quand il s'est lancé dans cette folle aventure. Aujourd'hui son rêve est devenu réalité…

Basée sur l'aéroport de Colmar-Houssen, la patrouille dispose d'un hangar pour abriter et entretenir ses avions.

 

 

 

History

A former pilot in the French Air Force, lieutenant-colonel Réal Weber has a total of 5,8OO flying hours, among which nearly 4,000 on all types of Mirage. "Aeronautics and piloting are a real passion", he explains. Thus in 1983 he decides to build his own plane in order to keep an activity for his retirement. He draws his inspiration from the blueprints of 'Variez', an aircraft created by Burt Rutan, a NASA aerodynamics engineer, but gives it many improvements. After 2 years and 4,000 hours of work, his 'baby' is born. He nicknames it ' l'Acroez ' and obtains its homologation.Its technical characteristics, notably its duck shape, makes it a real aerobatics plane. " In certain phases of flight its resembles Mirage III, a plane in which I evolved during my military career". The plane is conceived like a fighter aircraft". Weber then starts his first flights. " My initial project was to travel and, above all, to take part on solo flight shows." Yet, due to an increasing interest from the public, he rapidly turned to sports competition. Because he is really concerned about presenting a beautiful show, and in order to achieve his project, Réal Weber has decided to create a patrol of stunt flying. The association REVA was founded in 1992 on the airfield of Colmar-Houssen. The purchase of a second plane allowed the project to take shape.Thus, in 1993, on Alsatian ground,the first stunt patrol on Acroez in the world was born.

THE ACROEZ

The Acroez is a two-seat airplane, duck-shape type,with a propellent engine. Its structure is made of glass fiber (90%) and carbon kevlar (10%), allowing it to bear accelerations of more or less 12 G. Its winglets (vertical surfaces at the extremity of wings) enable it to gain speed thanks to a better penetration in air and provide it with a better stability during turns. The Acroez is a very light plane. Its slimness is 22, meaning that in case of engine breakdown at an altitude of 1,000 meters, it can air glide on 22 km.

PERFORMANCES

Engine: 150 CV
Consumption: 25 liters/hour (30 liters in stunts)
Maximum speed: 380 km/hour
Autonomy: 1,400 km
Span: 6,70 m
Length: 4,90 m
Climbing to 4,000m in 12 minutes

The Acroez receives back-up from Lieutenant-colonel Michel Coste, also a former air-force pilot from the fighter squad 2/13 "Alpes" at the air base 132 in Colmar. The REVA patrol can then take its real flight. Although such an adventure was known only by air stunt fans, it actually began in 1985. At that time Réal Weber certainly did not imagine to meet such a success. He participates in many meetings in France and abroad. Unknown at its beginning the patrol progressively builds up a name in the world of stunt. There is a growing interest for these two pilots from people who enjoy stunt flying.

And it is not a hunting accident in 1994, causing Lieutenant-colonel Weber to stop his activities for one year, that dampened their motivation. During the following years the patrol trained relentlessly to propose a harmonious programme. It beefs up with a third aircraft and the arrival of 2 more pilots, commandants Alain Amiot and Daniel Gendreau. Both are also fighter pilots who bring their experience and competence. These 4 experts in aerobatics devote all their time to their training and the maintenance of the ' Acroez '. They are driven by their passion. Lieutenant-colonel Weber was probably dreaming when he embarked on this wild adventure.Today his dream has come true. The patrol is based on Colmar-Houssen airfield and has at its disposal a hangar to shelter and maintain its airplanes.